mercredi 12 octobre 2016

La quête d'une vie

La quête semble être quelque chose d'assez universelle, pouvant être plus ou moins précise selon les individus. Certains suivront leur propre quête, d'autres préfèreront se rallier à la quête d'un autre. D'autres  encore chercheront la quête du néant... 
Finalement, peu importe le but ultime de cette quête puisque seul importe le chemin qui nous y conduit. Que cela fasse de nous un bon petit soldat, un téméraire ou un génie, l'essentiel n'est-il pas d'être en accord avec soi avant tout ? 
Mais que faire de la quête qui s'ignore, de celle qui nous échappe et nous plonge dans d'obscures trames ? Comment s'en défaire si l'on ne peut pas identifier notre adversaire? Comment atteindre cette vérité qui est en nous mais qui nous transcende...? 
Il n'y a jamais de hasard au chemin que l'on choisi. On est impuissant face à certains événement mais nous pouvons nous positionner par rapport à eux.  Nous pouvons tisser du lien en nous pour mettre en perspective notre propre complexité.  
Tenter d'atteindre l'inaccessible étoile n'est peut-être qu'une métaphore de la quête de l'origine ? Un retour dans la matrice d'où s'origine notre monde. Un bain de sensations archaïques  duquel il a fallu s'extraire pour naître aux autres, avant de naître véritablement à soi-même.  Ainsi, nous ne serions qu'un élément constitutif de la quête de nos aïeux, portés malgré nous par une quête encore plus grande.  Le chemin de la vie est ce qui constituera notre quête, et celui-ci est déterminé en parti par celui de nos ancêtres. 
Alors peut-être que faire dialoguer notre origine et ce que nous pensons être notre quête, est une voie possible pour toucher du doigt l'essence de notre être...

1 commentaire: